L'Urubu à tête Rouge

24/04/2014 20:32
Depuis déjà quelques semaines, simplement en levant les yeux vers le ciel, il nous est permis d’assister à un gracieux spectacle.  C’est le « Grand ballet aérien de l’Urubu à tête Rouge ».
Ils planent, très souvent en groupe, parfois seul, décrivant d’interminables cercles à la recherche de leur nourriture.  Profitant des courants ascendants, ces grands volatiles sont des experts de l’économie d’énergie, pouvant passer plusieurs minutes sans même battre une seule fois des ailes. Leur technique de vol est parfaite et il est facile de les reconnaître à leurs ailes déployées en un grand « V » bien ouvert. Mais que cherchent-ils?
Les Urubus à tête Rouge sont des charognards. Ils cherchent les cadavres d’animaux morts au bord des routes. N’importe-quel  animal mort… Ce n’est donc pas proprement dit un oiseau de « proie ». Le printemps bien installé, la neige disparue, c’est un buffet à volonté pour nos Vautours du Québec. Le mois d’Avril marque donc l’arrivée du « Mange-poule », comme on l’appelle parfois chez nous. Il découvre à cette période de l’année toutes les créatures qui sont décédées durant l’hiver pour être ensuite recouvertes du manteau blanc.
L’Urubu à tête Rouge est un « nouvel » oiseau au Québec.  En effet, la plupart d’entre nous qui ont trente ans et plus ne voyaient pas d’Urubus dans le ciel quand nous étions « ti-culs ». L’Urubu a en effet agrandi son aire de répartition vers le Nord au-delà des États-Unis en faisant une entrée graduelle au Québec dans les années 70-80.  Maintenant, il est visible sur la plus grande partie du territoire habité de notre belle province.   On commence d’ailleurs à avoir de plus en plus de mentions de la présence d’Urubus Noir, son cousin un peu plus petit, surtout dans le sud du Québec.  Il est à parier que ce dernier sera aussi de plus en plus présent chez nous au fil des années.
L’Urubu à tête Rouge est un grand Oiseau. Ces ailes déployées peuvent s’étendre sur 1,70m.  Comme son nom l’indique, il a la tête de couleur rouge, dépourvue de plumes, pour faciliter son hygiène lorsqu’il s’attaque aux carcasses pourries.  En vol, il est facilement reconnaissable au-dessous de ses ailes fortement marquées de blanc.  Mâles et femelles sont identiques et n’émettent que très peu de son, à part quelques grognements au nid. Son odorat est très développé, comme tous les charognards, ce qui lui permet de flairer son apetissant buffet, du haut des airs, où il danse son ballet aérien…
Cliquez sur le lien suivant pour voir mes photos du grand urubu à tête Rouge :

http://ailes-arbres-et-montagnes.webnode.fr/products/urubu-%c3%a0-t%c3%aate-rouge/http://ailes-arbres-et-montagnes.webnode.fr/products/urubu-%c3%a0-t%c3%aate-rouge/Urubu à Tête RougeUrubu à Tête Rouhttp://ailes-arbres-et-montagnes.webnode.fr/products/urubu-%c3%a0-t%c3%aate-rouge/